Dhal indien les dessous de la vraie recette par Le Patron

Le Patron a décidé de bien finir l’année en affutant sa ligne, en levant un peu le pied sur la barbaque, c’est de là que tout est parti, et n’allez pas croire que je vais « virer eunuque » pour autant, quand bien même j’aurais voulu, ça déborde de testostérone dans mon corps de malade. Je te présente donc un vrai plat indien végétarien, le truc que je pourrais manger tous les jours comme du riz ou des pâtes. Depuis le départ j’ai un peu de mal avec les indiens, tu sais les 20 branleurs, tous bruns, moustachus..ben oui, forcément, qui sont autour de toi, le sourire niais et figé, à ricaner comme des ânes alors qu’ils ne pipent pas un mot de ce que tu racontes, tout ça pour être devant l’objectif … avec toujours cette putain d’impression de sentir leurs mains dans TES poches !
dhal indienPour ce Dhal indien de ouf il te faudra:

200 grs de lentilles corail (pas blonde…eh merde!)

1 boite de tomates pelées en dés

1 gros oignon jaune

ingrédients
ingrédients pour le Dhal / ckilepatron.com

1 morceau de gingembre

1 cuillère à café de coriandre en poudre

1 cuillère à café de Garam Masala en poudre

1 cuillère à café de gingembre en poudre

1 gousse d’ail où tu auras enlever le germe

de la purée de piment

de la coriandre fraiche

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

 

Dans un wok ou à défaut une casserole large (large = gros cul), faire rissoler l’oignon (ça ferait une bonne métaphore…dis donc Doudou) et le gingembre (Caramba !), l’ail préalablement découpés en dés. Quand l’oignon commence à être un peu translucide (nan, laisse tomber la métaphore, ça craint trop), rajouter la boite de tomate (sans l’emballage) et l’ensemble des épices, et bien évidemment, les lentilles corail. Faire chauffer tranquillement 1 ou 2 minutes en mélangeant bien, puis rajouter de l’eau, il faut juste que cela recouvre l’ensemble. On baisse le feu et on va laisser mijoter environ 10 minutes (unité d’apéro). il se peut que tu sois amené à rajouter de l’eau en cours de route, là, pour le coup, c’est un peu au feeling.

Après il y a un gros dilemme…..le Dhal peut avoir 2 types de consistances, en mode Indien ou Tibétain, on est très proche de la mini soupe, en mode européen, façon Le Patron, c’est un peu plus épais. J’ai donc choisi cette dernière option. servir dans un petit plat ou bol sympa en agrémentant de coriandre fraiche (trop bon). La purée de piment devra être rajoutée en cours de route, à discrétion, en clair, plus t’en mets, plus ça arrache, et inversement proportionnel. Ne pas oublier que ce met délicat mérite d’être un peu relevé (sinon tu retournes chez ta mère, manger des nuggets bien gras et fadasses avec du ketchup de m…., et pis c’est tout!)

et si tu n’y arrives pas, c’est soit que tu t’appelles Béatrice….soit que tu n’y pannes….que dalle !

(si tu es blonde, photocopie cette dernière phrase et montre là à tes collègues demain matin pour qu’ils t’expliquent…)

Pour le Dhal indien…. Merki ki ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *