Camembert au lait cru, la dégustation selon Le Patron

dégustation d'un camembert au lait cru

Entre deux recettes il faut savoir cultiver le goût des choses simples, comme par exemple déguster un camembert au lait cru. Un moment rien qu’à soi ou à partager, prendre le temps de préparer une petite pause casse croûte, et surtout savourer l’instant présent. Le patron, qui fait gaffe à sa ligne tout au long de l’année, sait parfois aussi relâcher la pression en savourant un bon camembert. Regarde-moi ce beau bébé, quelques rides, de belles formes, une jolie couleur. On sent déjà un caractère affirmé. Tu as un peu l’impression qu’il te chuchote à l’oreille « mange-moi, mange-moi, vite ». Un vrai billet d’avion pour le pays du plaisir et du goût…aarrgghh!

Inutile de préciser qu’un si beau spécimen ne se déguste pas « à l’arrache », t’es pas chez KFC, ni chez Mémé. Ici on parle d’un vrai camembert de Normandie, fait d’un lait cru imprégné du terroir, donc il faut prévoir le bon pain qui va bien, travaillé avec amour, présentant une croûte qui va croustiller et chuchoter à foison. Ce fromage, de la famille des pâtes molles à croûte fleurie, va t’ouvrir son coeur sans retenu, aéré comme de la mie de pain qui a longtemps travaillée, regarde d’un peu plus prêt sa chair tendre à souhait…

 

c’est un peu « le petit Jésus en culotte de velours », toi la blonde qui n’a peut-être toujours pas trouvé ton point G (c’est aussi valables pour les brunes et rousses…), voici le Graal du casse-croûte (même Jacquie & Michel sont d’accords, c’est dire…). Il convient de l’accompagner d’un petit verre de vin rouge, qui viendra prolonger et faire raisonner tous les arômes si profonds, pendant de longues minutes dans ta bouche et jusqu’au fond de ta gorge. (houla, c’est chaud !!!). J’ai une petite préférence pour un Côtes du Rhône Bio (plein le c.. des sulfites), aux raisins gorgés de soleil, avec des arômes ronds et fleuris qui vont donner une autre dimension à notre petite tuerie entre amis.

N’attend pas trop avant de lui faire sa fête, sinon ton camembert pourrait commencer à fondre, ce qui ne serait peut-être pas pour te déplaire…

 

les plus coquins tenteront la version au barbeuk, directement dans sa boîte. Après ça tourne à l’orgie en trempant de gros morceaux de pains dans cette soupe Normande et tant pis pour ta balance qui va pleurer sa mère demain ! c’est trop bon.

Que d’aventures se cachent derrière un bon gros camembert au lait cru, faites comme moi, profitez !

Merki ki ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *